Jeux à Thème, le site qui vous montre tout sur les jeux dépaysants
Liens :  sites ludiques, éditeurs, VPC, ....
LIENS
Contactez le webmaster
 
 

Sur le vif : Queendomino

Photos et premières impressions de jeux fraîchement débarqués dans ma ludothèque avec la collaboration de
 

QUEENDOMINO (Blue Orange)

Queendomino (Blue Orange Games) (30/11/17)

Fiche de jeu
Auteurs
Bruno Cathala
Illustrateurs
Cyril Bouquet
Editeur/ Distributeur
Blue Orange Games
Année
2017
Pays d'origine/Nom VO
France
Genre et Mécanismes

Plateau - Placement / Construction

Age
A partir de 8 ans
Nombre de joueurs
2 à 4
Durée d'une partie
25 mn
Format de la boite
Format moyen carré (26,5 x 26,5 x 6,5 cm)
Prix reçus/nominations
   
Prix moyen constaté
27 EUROS
Achetez ce jeu sur Ludibay

 

 
Recto de la boite de QUEENDOMINO (Blue Orange Games)
Verso de la boite de QUEENDOMINO (Blue Orange Games)

Oyez oyez braves gens, dame Aliénor est de retour dans son fief et les rois Louis et Henri n’auront qu’à bien se tenir ! Allez, je vous le donne en mille : honneur à la reine, ce jeu est vraiment excellent et donne une profondeur nouvelle et bienvenue à son ainé ! Voyons donc par le menu les améliorations apportées au déjà très bon Kingdomino de 2016 !

 

Le mécanisme global ne change pas : chacun des joueurs choisit une tuile de domino qu’il rajoute à son domaine. La taille du domaine est limitée (5x5 ou 7x7 selon le nombre de joueurs). Une fois tous les dominos piochés et votre domaine bien rempli, on compte les points. Simple et efficace.

La règle de pose des dominos est très simple : il faut que le nouveau domino ait au moins une couleur commune avec les couleurs déjà présentes sur le domaine devant soi. Seule exception : on peut poser n’importe quel terrain (ou couleur) contre la tuile de départ, votre château. 

Le décompte des points est très simple également et fera réviser les tables de multiplications à votre petit dernier : si votre terrain jaune « blé » fait 6 cases et que vous disposez, dans ces 6 cases, de 3 couronnes…et bien vous marquez 6*3 points, soit 18 points.

Un astucieux système permet d’être le premier à jouer…au détriment de la « richesse » du domino récupéré. Il faut parfois savoir choisir un domino basique mais intéressant pour étendre un certain type de terrain dans son domaine…et pour ensuite être le premier à choisir un domino chargé en couronnes par exemple.

Bon, jusque là, c'est toujours du Kingdomino pur jus. 

 

Alors quelles nouveautés se rajoutent à cette mécanique bien huilée ? Déjà, un nouveau type de terrain, les villes, de couleur rouge, qui vont apporter de nouvelles façons de marquer des points. Lors de son tour de jeu, on pourra acheter, pour quelques écus (entre 1 et 5), une tuile carrée (un demi-domino) présente sur un nouveau plateau de jeu (le plateau « bâtisseurs ») placé entre les joueurs. Ce dernier propose toujours 6 bâtiments à la vente (de nouveaux bâtiments remplaceront ceux qui auront été achetés).  Scierie, forge, tour et autres statues vont pouvoir embellir vos dominos/terrains « urbains ». Et chaque bâtiment rouge vous apporte son "pouvoir". Parfois avec de l’aide immédiate (tours ou chevaliers), parfois avec un effet en cours de partie et parfois encore avec la possibilité de marquer des points en fin de partie.

 

Gros plan sur un royaume de Queendomino (Blue Orange Games)

 

Et oui, rappelez-vous que dans Kingdomino, on rageait parfois lors du décompte final en constatant que les petits bouts de terrain sans couronne ne servaient au final à rien… Ici on pourra, par exemple, récupérer moult  points en construisant les bâtiments rouges qui justement valorisent ces petits terrains éparpillés plutôt que les énormes terrains bourrés de couronnes. 

Votre ou vos adversaires de jeu commencent à accumuler de multiples bouts de forêts sur leur domaine ? Vite, envoyez le dragon détruire le nouveau bâtiment rouge qui score 2 points par forêt en fin de partie ! Et oui, autre nouveauté de Queendomino, il y a un dragon. Smaug le dragon se fera un plaisir d’aller détruire quelques uns des bâtiments proposés à la vente…surtout ceux qui ne vous serviraient à rien mais qui rajouteraient plein de points à d’autres joueurs… Et ce, pour une modique pièce. Un zeste de fourberie épicera toujours vos parties!

Ceci dit, à force de dépenser pour construire, ou détruire…et bien vous risquez d’être à sec côté finances. L’ami Bruno a tout prévu, puisque vous disposez de preux chevaliers chargés de collecter l'impôt. Ceux-ci peuvent vous rapporter des sous très facilement. Au moment de placer votre domino vous pouvez poser un ou deux chevaliers dessus et hop vous récoltez de l’argent en fonction de la taille du terrain que vous venez d’agrandir. La subtilité étant de placer ses chevaliers au moment opportun…ni trop tôt, ni trop tard… Et pour boucler la boucle, on récupère des chevaliers…en construisant certains bâtiments rouges.

 

Trois batiments de Queendomino de chez Blue Orange Games

 

Si on résume, lors de votre tour de jeu vous jouez comme à Kingdomino mais, en plus, vous POUVEZ  récupérer de l’or (avec les chevaliers), construire un bâtiment (avec quelques pièces, parfois gratuitement) et/ou détruire un bâtiment proposé à la vente en sortant une piécette pour Smaug le dragon !

 

Au fait, et la Reine dans tout ça ? Et bien son rôle est double. Pendant la partie, elle aidera le joueur le plus attractif (celui qui possède le plus de tours !) à payer moins cher les bâtiments. En fin de partie, la Reine comptera, pour le joueur chez qui elle se trouve, comme une couronne supplémentaire (pour le plus grand terrain de votre domaine). Avantage non négligeable !

Alors en jouant, c’est comment ? Et bien autant Kingdomino avait pu laisser une impression de jeu un poil trop simple pour les joueurs expérimentés (il était parfait par contre pour jouer avec des jeunes dès 8/9 ans ou pour initier au jeu de société « moderne »), autant Queendomino va plaire à un public encore plus large (il sera apprécié et jouable dès 10-11 ans mais plaira également aux joueurs plus réguliers).

Le jeu reste tout de même très rapide (30/40 minutes maxi) et fluide. Seule la première partie sera un poil plus hachée (découverte des nouvelles possibilités) mais une fois tout cela compris, on enchaîne les actions, les pioches, placements, achats… nous l’avons testé à 2, 3 et 4 joueurs et c’est un régal quelle que soit la configuration. Simple mais pas simpliste, plus profond que Kingdomino sans être plus compliqué, c’est une belle grosse boîte qui sortira facilement avec tous joueurs, occasionnels comme chevronnés!

Les scores sont souvent serrés, c’est vraiment bien équilibré tout ça. Il est d’ailleurs difficile de prédire qui va le mieux s’en sortir avant le décompte final… alors qu’un petit coup d’œil aux plateaux adverses à Kingdomino permettait de savoir où on en était. Dans Queendomino, les bâtiments permettent de mieux gérer les aléas des sorties des dominos ; on peut en théorie marquer un peu pour tout type de terrain !

 

Fin de partie de Queendomino de chez Blue Orange Games

 

A noter, il est prévu pour celles et ceux qui possèdent les 2 boites de jeu (Kingdo et Queendo) de vous donner la possibilité de combiner ces 2 jeux ! Vous pourrez ainsi jouer, par exemple, avec un grand domaine royal de 7 cases par 7 cases, même à 3 ou 4 joueurs ! Ou encore jouer jusqu’à 6 joueurs ! C’est un petit « plus », mais qui peut être intéressant à l’occasion.

 

L’édition est une nouvelle fois très soignée : que ce soit la boîte de jeu avec une surbrillance localisée, les petits chevaliers et tours en bois, les illustrations fort réussies (c’est gai, c’est coloré !) et des tuiles toujours aussi agréables à manipuler. J’avais d’ailleurs souligné lors de mon article de l’année dernière sur Kingdomino à quel point je trouvais sympa tous les clins d’œil dans les dessins des tuiles terrain qui faisaient  références à diverses bandes dessinées ou films. Et cette fois encore, je fus de nouveau agréablement surpris par de nouvelles références…que je vous laisserai découvrir en jouant à Queendomino !

 

Alors que reprocher à ce jeu ? Franchement pas grand-chose. Les nouveaux joueurs oublient parfois de compter qu’on a bien 5 cases maximum (ou 7 cases à 2 joueurs) en largeur ou en hauteur. Un plateau quadrillé 7 par 7 avec limites indiquées à 5x5 et à 7x7 aurait pu être un « plus ». Mais bon, j’imagine que de rajouter 4 gros plateaux de jeu cela aurait eu un coût non négligeable… 

D’ailleurs puisque l’on parle prix, franchement l’éditeur Blue Orange Games est champion pour sortir des jeux de qualité à un coût plus que correct ! Alors qu’actuellement la plupart des jeux avec pas de matériel se vendent entre 35 et 45 euros, Queendomino se vend à environ 25 euros !!!

Quand on sait que Kingdomino a été de multiples fois récompensé (notamment du prestigieux titre de Spiel des Jahres 2017) et que, selon moi, Queendomino  est encore plus réussi… Sérieux gage de qualité ludique quand même ! 

 

Si Kingdomino reste un super choix pour les pré-ados mais aussi pour faire jouer toutes les générations ensemble …. et bien Queendomino est à mon avis un choix encore meilleur ! En fait, c’est un jeu à s’offrir pour jouer en famille ou entre amis, avec des ados/adultes qui auront là largement de quoi cogiter, mais tout ceci en peu de temps ! La classe !

 

Queendomino de B.Cathala chez Blue Orange Games
 
Gros plan sur le matériel de QUEENDOMINO  (Blue Orange Games)
Gros plan sur le matériel de QUEENDOMINO  (Blue Orange Games)
Gros plan sur le matériel de QUEENDOMINO  (Blue Orange Games)
Gros plan sur le matériel de QUEENDOMINO  (Blue Orange Games)
Gros plan sur le matériel de QUEENDOMINO  (Blue Orange Games)
   
 
Photos prises sur un tapis de jeu "Lost Meeple" Plateaux et tapis de jeux

 

mais aussi...    
Galèrapagos (Gigamic) (21/11/17) Star Realms (Iello) (17/10/17) Haspelknecht et The Ruhr Valley (Atalia) (27/09/17)
Kingdom builder (Queen G.) (11/09/17) Flamme rouge (Gigamic) (25/08/17) Spywhere (Azao/Atalia) (10/07/17)
Lorenzo (Atalia) (20/06/17) Yamataï (DOW) (05/04/17) A la gloire d'Odin (Filosofia) (06/03/17)
Roll for the galaxy (Gigamic) (12/02/17) 7 Wonders Duel Panthéon (R.Prod) (19/01/17) Picassimo (Haba) (29/12/16)
Kingdomino (Blue Orange) (22/11/16) Karuba (Haba) (14/10/16) Maudite momie (Scorpion masqué) (16/09/16)
Bretagne (Atalia) (18/04/16) Orléans (Matagot) (29/02/16) Clochemerle (Gigamic) (30/01/16)
Crossing (Asmodée) (05/01/16) Porta Nigra (Gigamic) (22/12/15) 7 Wonders Duel (Repos Production) (26/11/15)
Sushi Go (Cocktail Games) (23/10/15) Discoveries (Ludonaute) (15/10/15) Historia (Gigamic) (23/08/15)
Cacao (Filosofia) (27/05/15) Five Tribes (DOW) (11/05/15) Pandémie le remède (Filo.) (11/03/15)
Minivilles et Marina (Moonster G.) (10/10/14) Caverna (Filosofia) (20/08/14) The resistance (Edge) (02/03/14)
Love Letter (Filosofia) (29/12/13) Keyflower (Gigamic) (28/10/13) Augustus (Hurrican) (02/09/13)
Runewars (Edge) (02/11/12) Descendance (Gigamic) (03/09/12) Ora & Labora (Filosofia) (01/05/12)
Pergamon (Iello) (22/12/11) Panthéon (Filosofia) (09/11/11) Troyes (Pearl Games) (7/10/11)
Cité (Le Joueur) (01/09/11) C'est moi le patron! (Edge) (06/07/11) Vinhos (Iello) (29/06/11)
Rockband Manager (Edge) (19/04/11) Le secret de Monte Cristo (18/02/11) Constantinopolis (Edge) (31/10/10)
Marchands du Moyen Age(Filo) (23/12/10) 7 Wonders (Repos Prod) (10/12/10) Thunderstone (Edge) (04/10/10)
Un monde sans fin (Filosofia) (13/09/10) Fauna (Filosofia) (15/07/10) Qwirkle (Iello) (28/05/10)
Warhammer Invasion (Edge) (01/03/10) Munchkin Quest (Edge) (01/02/10) Les 3 mousquetaires (12/01/10)
Naissance et apogée des empires (05/12/09) L'appel de Cthulhu (Edge) (26/10/09) Le Havre (Ystari) (28/07/09)
Dream Factory (Filosofia ) (09/07/09) Battlestar Galactica (Edge) (16/06/09) Comuni (04/06/09)
1960: Kennedy c. Nixon (Filo) (23/04/09) Age of empires III (Edge) (11/03/09) Novembre Rouge (Edge) (24/02/09)
Successors III (GMT) (05/02/09) Feu Rouge Feu Vert Cars (22/12/08) Starcraft (Edge) (21/10/08)
L'âge de pierre (Filo) (29/08/08) Chinatown (Filo) (19/08/08) Metropolys (Ystari) (01/07/08)
Utopia (11/03/08)
Race for the Galaxy (06/12/07)
Le tour du monde en 80 jours (28/08/07)
   
Cliquez ici pour remonter tout en haut de la page
Retour en page d'acceuil
Date de dernière mise à jour : 30/11/17

vide