Jeux à Thème, le site qui vous montre tout sur les jeux dépaysants
Liens :  sites ludiques, éditeurs, VPC, ....
LIENS
Contactez le webmaster
Cliquez ici pour accéder au Livre d'or
LIVRE D'OR

Ma ludothèque, présentée par Cliquez ici pour accéder à Réservoir Jeux, le site de vente en ligne des magasins Descartes

triée par ordre alphabétique

triée par éditeurs/distributeurs

E
Eagle Games
Edge Ent. (ex. Ubik)
Eggertspiele
   
I
Iello
   
   
   
J
JKLM Games
   
   
   
K
Kosmos
Kronberger Spiele
   
   
N
   
   
   
   
O
Oldchap
OYA
   
   
Q
Queen Games
QWG
   
   
V
Valley Games
   
   
X
   
   
   

Y

Ystari Games
   
   
Atalia
Antarctica/ Bretagne/ Haspelknecht/ Merlin/ Pioneers/ The Rurh Valley (exten d'Haspelknecht)/ Lorenzo/ Rajas of the Ganges/ Spywhere/ Wendake
   
Nom du jeu
Note
Thème
ANTARCTICA (Atalia)
 
Antarctica

Le système d'ordre de tour de jeu en fonction du déplacement du soleil et de la position de ses bateaux dans chaque nouvelle zone où le soleil apparaît est vraiment ingénieux et super plaisant. Le matériel est assez plaisant et de qualité. Pour le décompte des points le fait d'avoir un système de majorité sur chaque zone rend le jeu passionnant, interactif et tendu mais je trouve la répartition des points trop inégale. Au final, Antarctica est un jeu de placement assez réussi au thème original. Mais attention c'est un jeu exigeant qui demande un temps d'apprentissage et donc que je conseille uniquement à des joueurs "aguerris" et habitués à ce type de jeu.


BRETAGNE (Atalia)
 
Bretagne
 

Le matériel de Bretagne est sympa et les illustrations superbes, mais, par contre, c'est un tout petit juste parfois au niveau des quantités des jetons et pièces.... Nous avons à faire à un gros jeu de gestion pour gamers, certes, mais en même temps Bretagne n'est pas si compliqué que ça à comprendre ou à expliquer... En fait, la difficulté du jeu ne réside pas dans sa compréhension mais dans la capacité que l'on aura à gérer tout le nécessaire à la réalisation d'un phare (ingénieurs, ouvriers, argent et cubes ressources). Et le challenge le plus difficile à réussir est dans la "bonne" gestion de ses ouvriers... Sinon, côté sablier, Bretagne est d'une durée importante, certes, mais raisonnable pour un jeu de ce calibre. Une partie dure généralement un peu plus de 2 heures. Bretagne est un jeu qui tourne bien, immersif et au thème original. Un jeu exigeant, pour joueurs "avertis". Comme bien souvent dans les jeux de gestion, et là c'est particulièrement vrai, un jeu à forte courbe d'apprentissage ! Essayez-le, surtout si vous aimez vous creuser les méninges !

 
Recto de la boite de HASPEKNECHT (Quined Games/Atalia)
 
Haspelknecht note
Exploitation minière
 

Haspelknecht s'appuie sur un thème fort et bien travaillé. Un thème bien présent tout au long de la partie avec des mécanismes cohérents et s'intégrant bien avec l'histoire que nous raconte le jeu, à savoir un village de la Ruhr au 16ème siècle, au début de l'exploitation du charbon, qui envoie ses ouvriers et fermiers extraire ce précieux minerai. Dans un premier temps en exploitant le charbon découvert en surface dans la Pinge. Puis dans un deuxième temps en extrayant le charbon de galeries souterraines... Pour parvenir à récolter du charbon, les joueurs vont devoir gérer plusieurs paramètres à la fois. En effet, il ne suffit pas de récolter le minerai, il faut aussi évacuer l'eau qui régulièrement vient remplir votre Pinge ou votre puits, récolter du bois afin d'étayer vos galeries, récolter des céréales et gagner de l'argent (des Thalers) afin de pouvoir payer son loyer à la noblesse....

Un mot sur le matériel quand même. Il est conséquent, la boîte est bien remplie! Et il est de qualité! Concernant les illustrations je les trouve personnellement en adéquation parfaite avec le jeu, son thème (exploitation minière) et son époque (16ème siècle). Pas trop long, les 3 années d'exploitation minière se déroulant de façon assez fluide. En fait, concrètement, on peut considérer qu'il y a 9 tours de jeu dans Haspelknecht (3 années rythmées par 3 phases d'action). Prévoyez environ 2h pour votre première partie.

Il faut, de fait, parvenir à un équilibre entre les 2 grands axes de stratégies : l'achat des tuiles Equipements et l'extraction du charbon de sa mine... Et l'un ne va pas sans l'autre... Haspelknecht a donc tous les ingrédients d'un bon jeu de gestion pour les amateurs du genre ! Du rythme, de la tension, une interaction indirecte mais bien présente, un thème fort bien rendu, des choix cornéliens, un bon équilibre à trouver entre toutes les façons de marquer des points de victoire ! Que cela soit à 2, 3 ou 4 joueurs, c'est un vrai plaisir d'y jouer !

 
Recto de la boite de MERLIN (Queen Games)
 
Merlin note
 

Merlin est un « gros jeu » au niveau du matériel et des possibilités offertes lors des parties, mais qui dit gros jeu ne dit pas forcément jeu complexe ! Merlin reste accessible une fois les règles assimilées.  La première partie est un peu poussive quand même, car on a du mal à se projeter dans le futur, en fait on navigue un peu à vue…  Mais les parties suivantes sont bien plus fluides.

C'est un jeu dirigé par les valeurs de vos dés, un peu comme dans Les Châteaux de Bourgogne, mais rien n’est complètement figé…..

Merlin a pour lui plusieurs atouts : il donne envie de jouer grâce à sa belle édition, les stratégies sont nombreuses, les temps d’attente raisonnables, ses mécanismes multiples sont originaux et agréables, les interactions entre joueurs sont belles et bien là. L’ensemble est agréable et cohérent !
Pour autant je préfère vous avertir il ne plaira pas à tout le monde. Dans mon cercle de joueurs, les avis sont partagés. Certains l’ont trouvé un peu trop « alambiqué » notamment au niveau des actions disponibles qui ne sont pas naturelles, intuitives, pas assez thématique en quelque sorte... A côté de cela, d’autres joueurs ont vraiment appréciés et sont demandeurs pour y rejouer.

Au final, mon ressenti personnel est que Merlin est un superbe jeu que j’apprécie beaucoup. J’aime tout particulièrement réaliser de nombreuses quêtes !

 
Recto de la boite de PIONEERS (Queen Games)
 
Pioneers note
 

Pioneers est une belle surprise : beau, simple, dynamique, beaucoup d'interaction et juste ce qu'il faut en profondeur stratégique.

Toute la subtilité du jeu sera donc de déposer vos personnages à bon escient pour optimiser votre réseau tout en gagnant les avantages dont vous avez le plus besoin à l’instant T ! Le jeu Pioneers est très simple à prendre en main même pour un joueur débutant ou un enfant de 10 ans par exemple. Après, derrière cette simplicité, se cache un jeu qui peut se montrer plus complexe si on veut optimiser ses choix. En tout cas à Pioneers on ne joue pas chacun dans son coin et c’est appréciable! C’est un jeu à double placement (voyageurs et routes), et je ne saurais que trop vous conseiller d’être attentif aux autres…

Le matériel est de qualité : des pièces en bois joliment dessinées, des tuiles épaisses, des illustrations « Far West » immersives.

Pioneers n’est pas parfait, mais il dispose tout de même de quelques bons atouts : un thème plaisant et bien présent, du matériel et des illustrations irréprochables, un jeu qui convient à un public familial mais aussi aux joueurs chevronnés. A la fois simple et subtil.

 
Recto de la boite de HASPEKNECHT THE RUHR VALLEY (Quined Games/Atalia)
 
The Ruhr Valley (extension d'Haspelknecht) note
Exploitation minière
 

La boite d'extension d'Haspelknecht n'est pas une petite extension. En effet elle est d'une taille quasi-identique à la boite de base et elle contient 3 "modules" différents.

Certes, jouer à Haspelknecht en y intégrant les modules de l'extension The Ruhr valley va prolonger votre partie mais il n'y a pas à hésiter! On en a pour des parties aux alentours de 2h30/3h mais cela n'en est que meilleur! Aurait-on idée de reprocher à Terra Mystica ou à Caverna leur durée? The Ruhr Valley apporte exactement ce qu'il manquait à Haspelknecht!

- Une variété de tuiles Equipement permettant une énorme rejouabilité.

- Une rangée supplémentaire de tuiles Equipement noires apportant de nouvelles stratégies avec un décompte de points de victoire supplémentaire à choisir parmi plusieurs et qui ne sera décompté que par le propriétaire de la tuile. On retrouve là le mécanisme d'objectif propre à chaque joueur qui est présent dans une bonne partie des jeux de gestion. Mais attention, car là les objectifs potentiels sont visibles dès le début mais ne seront éventuellement acquis qu'en fin de partie...si un adversaire ne vous le chipe pas entre temps.... Quand je vous dis qu'Haspelknecht est un jeu rythmé, tendu, retors et plein de surprises!

- Le module Métal est lui carrément indispensable! On obtient alors un jeu qui prend toute sa saveur! Une nouvelle tuile atelier est ajoutée à votre plateau individuel pour pouvoir produire des étais métalliques. Des galeries améliorées avec des étais en bois et en métal nécessaires, plus de charbon à récolter et donc aussi plus de bonus de galerie. Il n'y a plus de frustration, on a le temps de développer correctement son jeu sur 4 années (et donc 12 phases d'actions). Encore plus de choix à faire pour un jeu toujours aussi tendu et immersif !

 
LORENZO  (Atalia)
 
Lorenzo le Magnifique note
Renaissance
 

Le matériel de Lorenzo le Magnifique est impeccable. Il est conséquent et pratique. C'est un jeu de placement aux stratégies nombreuses !

la présence des 3 dés de couleur est le coeur du mécanisme original de Lorenzo. En effet, c'est en fonction de la valeur de ces dés que l'on accèdera plus ou moins facilement aux cartes de Développement que l'on convoite. En résumé, Lorenzo le Magnifique est un régal par les choix qu'il propose .

Certes Lorenzo le Magnifique est un bon gros jeu de gestion, mais au final assez rapide... Dès la deuxième partie on peut espérer faire des parties en une heure trente à deux heures max.

Un peu comme pour Orléans, Lorenzo se situe à la frontière entre le jeu familial "plus" et le jeu pour joueurs chevronnés. Avec ce qu'il faut de complexité et de choix cornéliens pour contenter les gros joueurs, et en même temps une mécanique suffisamment fluide et une durée raisonnable pour éventuellement espérer y convertir un public un poil plus familial.

Une excellente surprise personnellement !

 
RAJAS OF THE GANGES (Atalia)
 
Rajas of the Ganges note
Inde
 

Ce jeu de placement d'ouvriers à base de dés colorés est pour moi une pure merveille !

D'une part par ses mécanismes, à la fois simples et astucieux. Chacun peut construire son propre royaume sur son plateau individuel et ça j'adore! Ca permet des parties toujours renouvelées. Les choix de placement sur le plateau collectif sont très nombreux, on n'est donc que très rarement "coincé" par ses adversaires. La façon d'utiliser les dés à Rajas est très originale et me plaît énormément! Choisir les bonnes actions pour "jongler" avec ses dés et obtenir au plus vite les dés nécessaires (en nombre, en couleur, en valeur faciale) à ses desseins est un casse-tête permanent mais tellement fluide et plaisant... Enfin le choix de demander aux joueurs de faire se croiser au plus vite leurs pistes de gloire et d'argent pour gagner est, pour ainsi dire, la cerise sur le gateau.

D'autre part, Rajas est un jeu au matériel conséquent et absolument splendide! Je suis tout particulièrement séduit par les dés aux couleurs vives de Rajas.

C'est un très bon jeu de stratégie, mais qui reste accessible et qui n'est pas réservé qu'aux joueurs chevronnés! Je vous conseille vraiment de l'essayer!

 
SPYWHERE  (Azao Games/ Atalia)
 
Spywhere note
Spécialités culinaires
 

Ce sympathique petit jeu ravira les amateurs de mécanisme à rôle caché. En effet, dans Spywhere vous êtes un espion d'un de ces 5 pays européens (France, Espagne, Angleterre, Belgique et Allemagne) dont on vous distribuera le passeport et vous seul connaitrez votre nationalité. Votre objectif est double :

  • deviner si possible qui de vos partenaires de jeu sera l'allemand (amateur de saucisses et de bière), qui sera le belge (amateur de frites, forcément...) et ainsi de suite.
  • récupérer un maximum de vos spécialités nationales qui représentent si bien votre cher pays.

Votre mission consistera évidemment à fausser les pistes car vos camarades de jeu vont tenter de vous démasquer !

Le jeu tourne en 15 - 20 minutes environ donc assez rapide. Format jeu d’apéro. Je pense que la meilleure configuration est à 4 ou 5 joueurs, ce qui est somme toute assez logique puisque l’on a à faire à un jeu d’ambiance. Il ne faut pas hésiter à jouer à l'intox et parler pendant le jeu, histoire de bien brouiller les pistes ! 

Attention à veiller à ce que tout le monde joue sans réfléchir trop longtemps pour garder du rythme dans la partie.  Tout ceci n’est que prétexte à s’amuser et Spywhere est avant tout un jeu léger et pas prise de tête. Les illustrations vont d’ailleurs dans ce sens en utilisant pour chaque pays un cliché par rapport à ses habitudes alimentaires ! Le fromage qui pue et la baguette sous le bras pour le français, les moules frites pour le belge, la pizza pour l’italien, la gelée et la tasse de thé pour l’anglais, la paella pour l’espagnol et enfin la choucroute et la bière pour l’allemand ! Ces illustrations sont « cartoonesques » et colorées. Et il ne faut pas hésiter à rentrer dans ce second degré et ce délire sur les "clichés nationaux", à sortir des vannes pourries sur votre pote que vous suspectez d'être un espion belge qui ne jure que par ses moules frites une fois !...C'est une des clés du succès du jeu autour de la table...

 
Recto de la boite de WENDAKE (Atalia)
 
Wendake note
Indiens
 

7 ans de conflit pour 7 tours de jeu. Pour autant,  la guerre franco-anglaise n’est pas vraiment au cœur du jeu. Vous allez plutôt vivre le quotidien de ces tribus indiennes fait de culture, de chasse, de pêche et de cérémonies rituelles. C’est une des particularités de Wendake, d’être à la fois un jeu de gestion et un jeu de possession territoriale !

Wendake introduit une méthode assez originale pour déterminer le vainqueur en fin de partie : 4 pistes de score sont assemblées en deux paires. Les 4 domaines de décompte sont l’économie, la guerre, les rituels et les masques. A la fin du dernier tour de jeu, on ne garde que votre moins bon score sur chaque paire. Et c’est ce scoring si particulier qui va vous contraindre à équilibrer vos actions.

Le matériel est conséquent et très soigné. Et pour les personnes sensibles au thème, les auteurs de Wendake et leur éditeur ont apportés un soin particulier à nous le faire ressentir jusque dans de subtils petits détails.

Wendake est clairement un jeu pour gros joueurs, mais finalement pas si complexe que cela une fois les points de règles parfois assez originaux assimilés. Un joli travail d’édition à saluer.
Wendake a beaucoup plu à certains de mon cercle de joueurs, tandis que d’autres ont été moins convaincus. N’hésitez donc pas à l’essayer pour vous faire votre idée. Pour ma part j’aime vraiment bien ! J’apprécie particulièrement son originalité et sa thématique !

 

 

Retour en page d'acceuil
Date de dernière mise à jour : 01/09/18

vide