Jeux à Thème, le site qui vous montre tout sur les jeux dépaysants
Liens :  sites ludiques, éditeurs, VPC, ....
LIENS
Contactez le webmaster
Cliquez ici pour accéder au Livre d'or
LIVRE D'OR
Le palmarès du Far West
Appréciation globale
Un jeu très agréable, distrayant et auquel on rejoue avec toujours autant de plaisir. Ambiance "ruée vers l'or" garantie!
Quelques belles illustrations - Cliquez pour agrandir l'image
Fiche de jeu
...A la loupe
Auteurs
B. Faidutti et B. Cathala
Illustrateur
Kara
Editeur
Asmodée
Année
2004
Pays d'origine/Nom VO
France
Genre et Mécanismes
Cartes - Enchères
Age
A partir de 10 ans
Nombre de joueurs
3 à 5
Durée d'une partie
45 mn
Format de la boite
Petite et rectangulaire (18 x 9.5 x 3.5 cm)
Prix reçus/nominations
Prix moyen constaté
22 EUROS
Où l'acheter?
Achetez ce jeu sur Ludibay
Public
Tout public (Débutant à Confirmé)
Lecture règle de jeu
15 mn

Apprentissage par explications orales

10 mn
Configuration idéale
4 ou 5 joueurs
Durée réelle de jeu constatée
45 à 60 mn
Nombre de parties jouées
Entre 5 et 10
Dessus de la boîte - Cliquez pour agrandir l'image
Dessous de la boîte - Cliquez pour agrandir l'image

Appréciations
Type de jeu (notes dites "objectives")
Appréciations finales (notes dites "subjectives")
Jouabilité (facilité de jeu)
Chance
Stratégie / Réflexion
Interaction entre joueurs
Reflet du thème
Ambiance
Esthétisme/Illustrations
Qualité du matériel

Clarté des règles
Plaisir de jouer
Quelques cartes Whiskey River - Cliquez pour agrandir
De magnifiques illustrations - Cliquez pour agrandir
Quelques cartes New London - Cliquez pour agrandir

Matériel : listing détaillé et photos - Résumé du jeu et critique - L'avis de la Squaw

- Variantes - Quelques conseils - Liens sur ce jeu

 

 

Matériel : listing détaillé et photos

 

La fièvre de l'or - Cliquez pour agrandir
  1. 75 cartes (grande taille 10 x 6.3 cm) dont :
    • 45 cartes de concession (5 villes différentes composées de 9 cartes mines chacunes)
    • 15 cartes d'événement
    • 5 cartes de maire (1 maire par ville: New London, Cold Mountain, Takamawok, San Narciso et Whiskey River)
    • 10 cartes de saloon (2 cartes saloons par ville)
  2. 95 jetons en plastique symbolisant des valeurs de 1, 5 ou 10 onces d'or
  3. 2 dés à 6 faces
  4. La règle de jeu (petit livre couleur de 8 pages dont 7 pages de règles agrémentées de quelques illustrations et dessins explicatifs)

Petite extension possible: 5 cartes promotionnelles sont fournies en plus des 75 cartes de jeu, ce qui peut permettre aux bricoleurs d'intégrer au jeu jusqu'à 5 nouvelles cartes actions ( téléchargement possible d'un PDF de 5 cartes événements supplémentaires sur Jesweb)

Commentaires: Cartes magnifiques (très belles illustrations rendant parfaitement le thème) et de bonne qualité. Par contre les jetons plastiques figurant l'or sont vraiment décevants. Non seulement ils ne s'intègrent pas dans le thème (l'idéal eut été des pépites...), ils sont difficiles à manipuler de par leur petite taille mais en plus il est difficile de distinguer les pièces de 1, 5 ou 10 doublons. La note de 3 sur 5 concernant la qualité du matériel est dûe à ces jetons plastiques, car pour ce qui est de la qualité des cartes il n'y a rien à redire.

A noter que le jeu a été édité durant l'automne 2004 par Face2Face Games en anglais sous le nom Boomtown et que le matériel a l'air très sympa. De jolis pions de couleur pour représenter le maire au lieu des cartes maires et les onces d'or sont toujours sous forme de pièces mais de 3 couleurs différentes selon leur valeur faciale (ce qui permet ainsi de distinguer plus facilement les différentes valeurs).

Gros plan sur le matériel - Cliquez pour agrandir
Gros plan sur le matériel - Cliquez pour agrandir
Gros plan sur le matériel - Cliquez pour agrandir
Quelques cartes concessions - Cliquez pour agrandir
Les cartes maires et saloons - Cliquez pour agrandir
Quelques cartes actions - Cliquez pour agrandir

 

Résumé du jeu et critique

 

Résumé

 

L'action se passe au Far West au temps de la ruée vers l'or et chaque joueur incarne un pionnier chercheur d'or. Pour cela vous devrez acheter aux enchères des concessions de mines d'or appartenant à des villages, après quoi vient le temps de la prospection : à chaque tour un jet de dés déterminera quelles mines rapporteront de l'or. Le vainqueur étant au final (lorsque toutes les cartes du jeu ont été vendues) le joueur le plus riche ( sa richesse étant à la fois l'or en sa possession, la valeur de ses mines et le nombre de fois où le joueur est maire d'une ville).

Le jeu se décompose en tours (par exemple 12 tours à 5 joueurs). A chaque début de tour, on retourne face visible au hasard autant de cartes qu'il y a de joueurs. Dans un système classique d'enchères dans le sens des aiguilles d'une montre, le vainqueur de l'enchère choisit en premier sa carte, puis son voisin de gauche choisit en deuxième et ainsi de suite.

La grande originalité ici est que l'argent du vainqueur de l'enchère n'est pas redonné à la banque mais redistribué aux autres joueurs mais cette fois-ci en allant vers la droite. Ainsi, le joueur à droite du meilleur enchérisseur prend la moitié de l'argent puis passe à son voisin de droite la moitié restante qui fait de même avec l'argent restant, etc.... Par cet astucieux système, personne n'est complètement perdant, soit on choisit une des meilleures cartes soit on touche de l'argent.

Dès qu'un joueur possède deux concessions au sein d'une même ville, il en devient le maire et le reste tant qu'aucun joueur ne possède plus de concession que lui dans cette ville. L'intêret de devenir maire d'une ou plusieurs villes est de toucher de l'or chaque fois qu'un partenaire de jeu achète parmi les cartes en vente une nouvelle concession dans votre ville. Le maire touche autant d'onces d'or qu'il a de cartes concessions dans cette ville.

Ainsi au fil des tours, chaque joueur construit son jeu, en privilégiant plutot l'extension de telle ou telle ville ou alors en cherchant à enquiquiner ses partenaires de jeu en choisissant des cartes actions aux effets très variés et parfois dévastateurs. Et que dire du dilèmne cornélien du choix entre renforcer sa position de maire au sein d'une ville ou laisser aux autres les concessions de la dite ville afin d'encaisser vos revenus de maire...ce qui affaiblit dangeureusement votre position dominante sur la ville!

Quand arrive la phase de prospection pour savoir quelles mines rapportent de l'or, on jète 2 dés à 6 faces et la somme de ces 2 dés détermine les mines qui rapportent de l'argent ce tour-ci (chaque mine ayant un numéro compris entre 2 et 12). Bien sûr plus votre mine a un numéro proche de 7, plus elle a de chances d'être une des mines qui rapportent des pépites d'or; mais il faut savoir que ces concessions aux fortes probabilités de gain rapportent souvent beaucoup moins d'or que les autres concessions.....et oui l'auteur a pensé à tout!

Tours après tours les 60 cartes d'action et de concessions seront donc mises aux enchères et placées par les joueurs sur leur "terrain". Dès que la pioche est épuisée le jeu se termine et on comptabilise pour chacun ses onces d'or afin de déterminer le vainqueur, celui qui de simple chercheur d'or au départ a réussi à devenir un homme riche et respecté.

 

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

Critique

La fièvre de l'or gagne clairement à être jouée à cinq ou alors à quatre, mais perd un peu de sa saveur à trois. L'ambiance en pâtit, le jeu y devient plus tactique et parfois les enchères y sont moins disputées.

L'interaction entre les joueurs est très forte par la biais des cartes actions mais aussi par le choix parfois d'une concession qui permet de "chiper" le rôle de maire à un autre joueur. Il va falloir prendre garde à ne pas vous facher avec vos partenaires après les avoir expropriés ou dévalisés....

Le thème est très présent et l'on se sent vraiment dans la peau d'un chercheur d'or qui veut accroitre son influence dans la ville et pourquoi pas devenir Maire de la dite ville. Les cartes collent magnifiquement au thème, on y retrouve pèle mèle les saloons, les attaques de banque, les mines qui risquent de s'effondrer.... A propos des cartes actions, je trouve celles-ci équilibrées, variées et toutes alléchantes, allant de la dynamite pour anéantir complètement une concession, à l'installation d'un saloon (pour permettre aux heureux "découvreurs d'or" de fêter leur veine dignement), en passant par le hold up d'un partenaire (pour n'en citer que quelques unes).

L'assimilation des règles du jeu et de ses mécanismes est très rapide. Par contre au cours des enchères, sans arrêt il faut se remémorer le sens dans lequel aura lieu le partage de l'argent et le choix des cartes afin de ne pas se trouver confronté à de cruelles désillusions.

 

Ce jeu de cartes est fort sympathique. Certes il est quelque peu chaotique et pas toujours controlable, mais c'est ce qui fait sa force : un excellent jeu d'ambiance avec de nombreux rebondissements pour jouer en famille ou entre amis. Le plaisir de jouer est très présent et l'envie d'y rejouer à la fin d'une partie très fréquent, d'autant que ce jeu est d'une durée très raisonnable (systématiquement moins d'une heure dès que l'on connait un peu le jeu). Félicitations à ces deux auteurs français (auteurs de nombreux autres jeux) qui nous ont concocté un jeu fort agréable.

 

J'aime
J'aime pas
  • Les cartes aux illustrations très réussies
  • L'astucieux double système inverse de répartition de l'or et des cartes
  • Le rendu du thème et ce savant mélange d'amusement et de tactique
  • Tout le monde joue en simultané donc très peu de temps d'attente
  • La tension dûe aux cartes actions
  • Les pièces d'or
  • Le fait que tous les joueurs peuvent vous faire perdre en s'acharnant contre vous
  • Le joueur le plus économe et frileux a de fortes chances d'être bien placé au final

 

 

L'avis de la Squaw

"La fièvre de l'or vu par ma femme"

Comme pour « Wanted », je trouve qu’avec « La fièvre de l’or » on est en plein western !
Les cartes sont superbes et donnent vraiment envie d’y jouer.
Les règles sont facilement assimilables donc on peut y jouer rapidement et avec tout public. Seul bémol à mon sens, il est un peu difficile d’avoir toujours à l’esprit le sens de la répartition de l’argent de l’enchère.... donc c’est toujours un peu un casse-tête pour moi au moment de prendre la décision : laisser tomber l’enchère et toucher une partie des gains ou au contraire la faire monter.
On s’amuse pas mal, sauf si tout le monde s’acharne sur vous, ce qui est toujours possible si vous engrangez trop d’argent dès le départ ...Alors méfiance ! Ca serait dommage de se fâcher avec son conjoint pour une histoire de pièces d’or :-)

La squaw.

 

Variantes

 

  1. Variante proposée par Yaourt: À 3 ou 4 joueurs, l'une des cartes aux enchères est face cachée. À 5 joueurs, deux cartes sont faces cachées.
  1. Cette variante est une petite amélioration qui permet d'éviter que certaines cartes actions retournées dans les deux ou trois derniers tours ne perdent une grande partie de leur intérêt. Lors de la mise en place du talon de pioche, on met de côté les cartes actions suivantes: Saloon, Girls et Mustang. On bat toutes les cartes restantes et l'on fait deux tas.Puis on insère ces 4 cartes dans un des deux tas de cartes, que l'on bat de nouveau et on regroupe les deux paquets de cartes en posant celui qui vient d'être battu sur l'autre (de manière à ce que les 4 cartes mentionnées ci-dessus soient dans la première moitié du paquet de cartes). Ainsi les cartes Saloon, Girls et Mustang seront retournées et mises aux enchères dans la première moitié du jeu et auront à coup sur un réel intérêt à être achetées.

 

Quelques conseils

 

  • En raison de l'astucieux double système de répartition des cartes et de l'argent, il faut savoir être malin et persuasif pour "pousser" votre voisin de droite ou celui de gauche à surrenchérir selon que vous ayez besoin d'or ou de certaines cartes. En fait c'est au cours de cette phase d'enchères qu'il va falloir faire preuve de beaucoup de filouterie.
  • Après quelques parties, on se rend bien compte qu'il ne vaut mieux pas être trop souvent le meilleur enchérisseur, mais plutot se réserver pour un ou deux tours d'enchères lorsqu'une des cartes retournées vous est réellement indispensable. N'oubliez pas que le vainqueur est celui qui possède le plus d'or et il arrive souvent que toutes les cartes retournées soient intéressantes par rapport à votre jeu, alors dans ce cas inutile biensur de dépenser votre maigre fortune....
  • Etre Maire n'est vraiment lucratif que si vous le devenez assez rapidement. Une fois dépassé le milieu de partie et surtout s'il ne reste plus qu'une ou deux concessions de la dite ville à mettre aux enchères alors il se peut que cela soit plus rentable de laisser filer une enchère élevée plutot que de surrenchérir (surtout si c'est votre voisin de gauche qui détient la meilleure offre)....à vous de calculer.
  • Attention à surveiller la richesse globale de chaque joueur surtout une fois passé le milieu de jeu, car si un de vos partenaires vous semble très en avance sur l'ensemble des autres, alors n'hésitez pas à réagir vite contre lui par le biais des cartes actions notamment.....sinon vous risquez fort de ne plus jamais pouvoir rivaliser avec celui-ci (en effet à ce jeu, comme dans la vie d'ailleurs, l'argent appelle l'argent).

 

 
   
Cliquez ici pour remonter tout en haut de la page
Date de dernière mise à jour : 28/04/05

Cliquez ici pour accéder au site de vente en ligne des magasins Descartes
Great Western
Dice Town
Wanted
Colt Express
La fièvre de l'or
Niagara
Mort ou vif
Bandito
Coyote
Yellowstone Park
Sans foi ni loi
Dalton City
...du FarWest aux 1001 nuits
Cliquez pour accéder au descriptif de Les fils de Samarande
Les fils de Samarande
   
Ma ludothèque
L'actu à Nancy  
Le Top du Top
Sur le vif

Articles/Reportages

Sondages  
A propos